REVUE DE PRESSE

Le sport et la maladie ? On en parle dans les médias, de différentes manières et sous différents formats. Retrouvez, dans cette page qui sera régulièrement mise à jour, les articles ou émissions que nous avons appréciés chez nos confrères.

Décès de “Wonder Augustine” : mieux comprendre les cancers de l’enfant (Allôdocteurs, lundi 15 octobre 2018). “Les cancers de l’enfant sont, pour l’essentiel, ‘sans rapport avec ceux que l’on rencontre chez l’adulte’, explique Gilles Vassal, chercheur au centre régional de lutte contre le cancer Gustave-Roussy”, alors que 500 enfants et adolescents en sont victime chaque année.

Grégory Ninot : “Les médecines douces complètent les traitements médicamenteux” (Le Parisien, jeudi 20 septembre 2018). Directeur d’une plateforme méthodologique de recherche interventionnelle non médicamenteuse (CEPS), basée à Montpellier, Grégory Ninot explique dans cet entretien la méthode scientifique à laquelle lui et son équipe ont recours pour évaluer ces traitements complémentaires. Nous l’avions rencontré en juin 2018, au cours d’un workshop activité physique et cancer, organisé à l’université Paris-XIII.

Patient et médecin, l’exemple d’une relation exceptionnelle (Le Téléphone sonne, mercredi 27 juin 2018). Romancier et chroniqueur pour Charlie Hebdo, Philippe Lançon a été gravement blessé lors de l’attentat contre l’hebdomadaire, mercredi 7 janvier 2015. Il a subi une reconstruction faciale, qu’il raconte dans son livre Le Lambeau, Prix Femina 2018. Il témoigne sur France Inter de la relation spéciale qu’il entretient avec sa chirurgienne.

Le Téléphone sonne, animé par l’excellente Fabienne Sintès, permet aux auditeurs de poser leurs questions aux invités sur un thème d’actualité. Elle est diffusée du lundi au jeudi de 19 h 30 à 20 h.

Oui, les traitements du cancer améliorent l’espérance de vie (Le Monde Décodeurs – réservé aux abonnés, jeudi 24 mai 2018). Cet article revient sur 2 rumeurs, qui prétendaient que les malades mourraient à cause de la chimiothérapie, et non du cancer, et que ce type de traitement échouait dans 97 % des cas. C’est évidemment faux, et les journalistes ‘fact-checkers’ expliquant pourquoi.

Les Décodeurs, qui ont pour slogan “Venons-en aux faits”, sont une équipe d’une dizaine de journalistes du plus grand quotidien de France, et ont pour objet la vérification des informations.

À l’hôpital Foch, on prescrit de la gym avant les opérations (Le Parisien, 1er mai 2018). À Suresnes, dans les Hauts-de-Seine, l’hôpital Foch mène des études sur la préhabilitation : en préparant le corps des patients qui vont être opérés avec de l’activité physique, il les aide à mieux récupérer.

Agnès Buzyn : “Il faut réorganiser le système de santé pour qu’il soit plus adapté aux défis actuels” (Questions politiques, dimanche 25 mars 2018). La ministre de la Santé et des solidarités était l’invitée d’Ali Baddou, à la veille de la présentation du volet prévention de la stratégie de santé du gouvernement. Service sanitaire et réorganisation de la médecine de ville en sont au coeur.

Questions politiques est une émission politique hebdomadaire, présentée par Ali Baddou, le dimanche de 12  h à 14h.

Les cancers des enfants et des adolescents (Grand bien vous fasse, lundi 12 mars 2018). Selon l’Institut national du cancer, les cancers pédiatriques représentent 1 à 2 % de l’ensemble de cette pathologie. En France, on en dénombre 2 500 cas chaque année, dont la moitié chez les enfants de moins de 5 ans. Maladies rares, elles ne font pas suffisamment l’objet de recherches, alors qu’elles devraient être traitées selon des protocoles spécifiques à ces publics.

Grand bien vous fasse est une émission quotidienne présentée par Ali Rebeihi, du lundi au vendredi à 10h05, et traite des questions sociétales et des modes de vie.

L’hôpital public est-il un patient comme les autres ? (Dimanche, et après ? dimanche 18 février 2018). « On a fait croire à l’hôpital public qu’il devait se concentrer sur des activités rentables, qu’il devait se sentir une âme d’entreprise, disait Agnès Buzyn, ministre de la Santé, à Libération en décembre. Cette logique est arrivée à son terme. » Ce postulat sert de base à l’émission de France culture sur la réforme du système de soins, à laquelle participent le Pr de diabétologie André Grimaldi (CHU de la Pitié-Salpêtrière) et le Dr Delphine Bagarry, députée LREM des Alpes de Haute-Provence et membre de la commission des affaires sociales. Avec une question : faut-il dépenser moins ou dépenser mieux ?

L’émission Dimanche, et après ? est un magazine d’actualité ouvert sur la semaine à venir, présenté par Julie Gacon, le dimanche de 18H10 à 19H.

Hôpitaux, Ehpad : le soin saccagé (Le Monde Idées – réservé aux abonnés, jeudi 15 février 2018). La crise du système de soin est au coeur des préoccupations cette année, alors que le président de la République, Emmanuel Macron, présente son “plan santé” en septembre. Pour la journaliste Catherine Vincent, “les méthodes de gestion issues du privé sont une catastrophe pour les institutions sanitaires et sociales”.

 

Comment les enfants sont devenus accros aux écrans (Envoyé spécial, jeudi 18 janvier 2018). Comme dans l’émission de La Tête au carré (ci-dessous), l’équipe d’Envoyé spécial s’est intéressée aux problèmes de développement que rencontrent les enfants confrontés trop longtemps aux écrans. L’enquête part à la rencontre d’Anne-Lise Ducanda, médecin de Protection maternelle et infantile (PMI) dans l’Essonne (qui a publié en mars 2017 cette vidéo pour tirer la sonnette d’alarme – dont L’Obs a nuancé la thèse, en juin de la même année), et de protagonistes d’entreprises digitales (un créateur d’applications, des vendeurs Apple…). Elle montre comment les écrans agissent comme une addiction, notamment auprès des enfants et des adolescents.

Envoyé spécial est un magazine hebdomadaire d’information, présenté par Élise Lucet, diffusé sur France 2, le jeudi à 20H55.

 

 

 

Les dangers de la sédentarité (La Tête au carré, jeudi 18 janvier 2018). Trop de temps passé devant les écrans et trop peu à pratiquer une activité physique. Le professeur François Carré, cardiologue au CHU de Pontchaillou (Rennes) – qu’on adore depuis qu’on l’a rencontré à Caen – et François-Marie Caron, pédiatre à Amiens, expliquent en quoi ces facteurs affectent la santé des enfants. Pour eux, l’écran, c’est pas avant 3 ans, et “bouger”, c’est au moins 3 heures par jour après 1 an.

La Tête au carré est une émission de vulgarisation scientifique, présentée par Mathieu Vidar, et diffusée du lundi au vendredi, de 14H à 15H.

 

 Le sport, une nouvelle thérapie contre le cancer (Ouest-France, vendredi 17 novembre 2017). Un reportage au sein de l’Institut de cancérologie de l’Ouest, qui venait alors d’être inauguré à Saint-Herblain (Loire-Atlantique). On y explique comment le sport lutte contre le déconditionnement physique et les patientes soulignent le “miracle” du sport, qui redonne de l’énergie. À lire aussi : “Avec le rugby, les femmes plaquent la maladie”, sur cette pratique proposée à l’Oncopole de Toulouse.
 

   “Avoir eu un cancer m’empêche de faire un emprunt étudiant” (Le Monde, mercredi 13 septembre 2017). Le quotidien relaye le témoignage d’un homme de 19 ans qui, après avoir été touché par un cancer, a dû renoncer à ses projets d’études et immobilier, faute d’obtenir un prêt étudiant.

Le sport, la bête noire du cancer (Interception, dimanche 30 juillet 2017). On y suit des patients inscrits à la Cami (fédération de sport & cancer) dans leur préparation et leur participation à la Vogalonga, une course de dragon boats organisée chaque année dans les canaux vénitiens… Un documentaire humain et sensible, qui laisse la parole aux patients et s’intéresse à leur histoire personnelle et collective.

Interception est un magazine sociétal hebdomadaire diffusé le dimanche, de 9H10 à 10H.

Quand j’avais 6 ans, j’ai tué un dragon (Keren productions, 2016). Quand on diagnostique une leucémie à sa fille cadette, en 2012, le réalisateur caennais Bruno Romy s’en saisit pour créer un documentaire très personnel. L’épreuve familiale est transformée en un récit poétique, burlesque et émouvant.

« Mon papa fait du cinéma. Il fait des films drôles. Ma maman fait des dessins. Quand j’avais 6 ans, j’ai eu une maladie très grave. On a décidé d’en faire un film avec des images et des dessins… Je sais pas si ça va être très drôle. » Mika

 

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer