Chambre implantable

Afin d’éviter les ponctions répétées dans la veine, on implante un petit boîter sous la peau, généralement dans la région du thorax, qui va recevoir les perfusions. Il est relié à un petit tuyau très souple, introduit dans une grosse veine (la veine jugulaire ou sous-clavière, à la base du cou), qui va permettre de diffuser les médicaments.