Parkinson

La maladie de Parkison est une dégénérescence du système nerveux. Elle se concrétise par la mort lente et progressive des cellules dans la « substance noire », une partie du cerveau où est produite la dopamine, ce messager du mouvement, du désir et du plaisir. C’est donc à cause de la mort de ces cellules que la production de dopamine chute, et que les malades ont des gestes rigides, saccadés voire incontrôlables.  Chaque année dans le monde, près de 300 000 cas sont détectés.